Téléphérique du Zoo de Beauval

VENATHEC a réalisé l’étude d’impact acoustique du tout nouveau téléphérique du zoo de Beauval, situé dans le Loir-et-Cher. Un dispositif unique en France et en Europe. Interview de Françoise Baud-Lavigne, chargée d’affaires au sein de notre agence grenobloise.

  • Accueil
  • Référence
  • Téléphérique du Zoo de Beauval

Bonjour Françoise. L’agence de Grenoble a récemment participé à l’installation du téléphérique de Zoo de Beauval en réalisant l’étude d’impact acoustique. Peux-tu nous en dire plus ?

Bonjour Solène. Ce téléphérique est composé de 24 télécabines de 8 places chacune. Il traverse le zoo de Beauval sur 800m du Nord au Sud. Il permet de désengorger le parc et de se déplacer plus rapidement d’un point à un autre tout en observant les éléphants, les lions, les okapis, les lions de mer à plus de 40m de hauteur.

Quid de l’aspect acoustique du projet ?

Ce téléphérique est composé de deux gares, dont une comprenant le système de motorisation, source de bruit principale de ce type d’installation. La deuxième source de bruit importante est celle induite par le passage des cabines au niveau des pylônes. Une étude d’impact était donc nécessaire pour quantifier les niveaux de bruit issus de cette infrastructure pour les habitations situées à proximité des stations.

Quel a été ton rôle et tes missions ?

Je me suis chargée de vendre l’étude. Quant à la partie technique, elle a été gérée par Michel Rosen et Yann Tischmacher. Comme déjà dit précédemment, il s’agissait de réaliser une étude d’impact au niveau des habitations proches des deux gares et donc de trouver des solutions pour protéger les riverains concernés des nuisances sonores engendrées par l’ensemble du téléphérique.

Ce projet a dû être original !

Oui très original et intéressant ! Au delà de l’aspect hors du commun du cadre, je suis très contente d’avoir signé ce contrat. Le transport par câble se développe en effet de plus en plus en milieu urbain, et il me semble qu’il y a un intérêt stratégique pour VENATHEC d’acquérir de l’expérience sur ce type de dossier. D’ailleurs d’autres projets relatifs au transport par câble sont en cours d’étude chez VENATHEC notamment les téléphériques de Toulouse, de Saint-Denis à la Réunion et aussi de Namur en Belgique.

Un mot conclure ?

Tout d’abord rappeler que ces lignes de télécabines sont assez inédites, puisque seul le zoo de San Diégo est équipé d’un système similaire. Et enfin, préciser que ces cabines sont équipées de planchers en verre, ce qui est vraiment génial pour observer les animaux dans le respect de leur tranquillité. Si vous avez l’occasion d’y aller, foncez !

Françoise Baud-Lavigne – Chargée d’Affaires

Quelques photos

Explorez nos dernières actus & références

Arcelormittal Florange
4 novembre 2019
Lire »
Solidays 2019
4 novembre 2019
Lire »
Lycée de Châteaurenard
28 octobre 2019
Lire »
Téléphérique du Zoo de Beauval
28 octobre 2019
Lire »
Étude Acoustique de l’Openspace de Clemessy
28 octobre 2019
Lire »